Règlement sportif

Article 1 :

Le KARRIM’HOC est une épreuve d’orientation pédestre (course ou randonnée). L’épreuve se déroule sur 2 jours (samedi et dimanche) avec logement pour toutes les équipes.

Article 2 :

L’épreuve impose l’usage d’une carte d’orientation IOF (fournie par l’organisation) ainsi que l’utilisation d’une boussole. L’expérience en orientation est souhaitable, au moins dans le chef d’un des équipiers.

Article 3 :

Plusieurs formules sont prévues, elles varient en fonction de la distance, des difficultés techniques et de l’esprit des participants.

Pour les formules A, B & C, c’est l’esprit de compétition qui prime, elles sont donc réservées aux coureurs. Attention aux temps limites de passage aux balises et aux arrivées au-delà de la tombée de la nuit !

Les formules D & E sont réservées aux randonneurs sans esprit de compétition et donc, sans classement. Pour des raisons propres à la gestion des forêts, les randonneurs devront emprunter obligatoirement les sentiers et chemins forestiers.

 

Formule Concept Km Délai max. Etape
A Techniquement difficile
Epreuve de longue haleine supposant une bonne condition physique pour arriver dans les délais impartis.
18 6H
B Techniquement difficile 15 5H30
C Techniquement difficile 12 5H
D Techniquement facile, sur sentiers, chemins forestiers et layons 16 7H
E Techniquement facile, sur sentiers, chemins forestiers et layons 12 6H

Catégories : Dames, Mixtes et Hommes.

Les participants aux formules A, B & C sont classés par catégorie, en fonction du temps, des pénalisations éventuelles et de l’exactitude des contrôles. Toute erreur de pointage entraîne la disqualification. Le chronométrage et la vérification du poinçonnage électronique sera effectué avec le système SPORTident.

Article 4 :

A la demande de l’administration des « Eaux et Forêts », les animaux de compagnie ne sont pas autorisés.

Article 5 :

Dans les formules A, B & C, chaque concurrent portera un sac à dos comprenant au moins :

  • par équipier,
    • une lampe de poche ou frontale ou un GSM chargé,
    • un sac de couchage (couverture de survie et « sac à viande » interdits),
    • vêtements et chaussures de rechange (minimum 1 pantalon ou collant + 1 sweat-shirt ou polaire + 1 coupe-vent imperméable + 1 paire de chaussettes + 1 paire de chaussures),
    • une serviette de toilette,
  • par équipe,
    • une boussole,
    • un feutre (encre indélébile) et un sifflet,
    • savon et/ou shampoing,

Des contrôles systématiques seront effectués à l’arrivée de chaque étape pour, au minimum, les 5 premiers classés dans chaque catégorie. Tout non-respect de cette liste d’équipements ou objets à emporter sera sanctionné par une pénalité de 30 minutes par équipement ou objet manquant. Bien entendu, toutes ces exigences sont d’application pour toutes les équipes partici­pantes.

Article 6 :

Dans les formules A, B & C, chaque équipier devra posséder un SPORTident qui servira pour le chronométrage de l’épreuve. Ce SPORTident sera attaché au poignet à l’aide d’un bracelet fermé et scellé au départ de chaque étape. En cas d’arrachement, accidentel ou non, du SPORTident, l’équipe sera sanctionnée d’une pénalité de 15 minutes. En cas de perte de celui-ci, l’équipe sera disqualifiée. Les équipiers doivent donc tous deux approcher la balise de contrôle pour pointer. Des observateurs sont prévus en forêt. Toute infraction entraînera des pénalisations.

Les SPORTident seront contrôlés par l’organisation avant le départ. Tous les équipiers devront veiller à vider leur SPORTident avant le départ.

Article 7 :

Les participants recevront, par équipe, un carnet de route noir et blanc avec des extraits de la cartes reprenant les postes à visiter et leurs descriptions. Un exemple sera affiché au secrétariat le samedi matin. Cette photocopie sera remise sur le lieu et au moment du départ, voire quelques centaines de mètres après le départ. La liste des postes à visiter comprend :

  • la distance, à vol d’oiseau, de l’étape,
  • le n° d’ordre dans lequel le poste doit être visité,
  • le n° de la balise,
  • la définition du poste (en français),
  • pour les randonneurs, l’heure de passage limite au poste (au-delà de laquelle il n’y aura plus de balise au poste !)

Article 8 :

Le samedi, le départ est donné en masse à une heure déterminée selon la formule (Voir section « Agenda » dans l’invitation). Le dimanche le départ est donné en chasse, par intervalles correspondants aux écarts du classement de la première étape pour les équipes classées en tête, avec un écart de moins de 30 minutes; le départ est ensuite donné en masse pour les équipes classées à 30 minutes et plus des pre­miers.

Article 9 :

Dans les formules A, B & C, la durée de course (et donc la présence des balises) est limitée tant le samedi que le dimanche (voir tableau ci-avant). Les concurrents arrivant au-delà de cette limite, seront automatiquement disqualifiés. Sauf événement majeur ou décision du jury, les temps ne seront plus comptabilisés au-delà de cette limite, cepen­dant, cela ne dispense pas les équipes dans cette situation, de signaler leur arrivée au poste de contrôle d’arrivée. Cependant, il est impératif que les équipes dans cette situation, passent par l’arrivée.

Article 10 :

Dans les formules A, B & C, le temps sera pris au passage du boitier SPORTident d’arrivée du second équipier. Un écart de plus de 5 minutes aura pour conséquence, la disqualification de l’équipe.

Article 11 :

Dans toutes les formules, tout contact avec des personnes non concurrentes en vue d’une assistance quelconque ou la disposition du véhicule d’un des équipiers au centre d’hébergement, le premier jour, sera passible d’une pénalité d’au moins 30 minutes, l’importance de cette pénalité sera laissée à l’appréciation du jury.

Article 12 :

Pour les formules A, B & C, un certificat médical sera exigé de ceux qui ne sont pas titulaires d’une licence ABSO, LBFA, VAL ou autres fédérations de sport d’orientation ou d’athlétisme, reconnues. Cette licence ou certificat médical sera exigé avant de prendre le départ. En cas d’absence de tout document probant, le participant devra signer une décharge dégageant toute responsabilité dans le chef des organisateurs.

Article 13 :

En cas d’accident grave, l’assistance au concurrent blessé doit primer sur l’esprit de compétition. Pour éviter toute mise en oeuvre inutile de recherches voire de services de secours, tous les concurrents, y compris ceux ayant abandonné ou arrivant au-delà de l’heure limite, doivent obligatoirement passer par le secrétariat d’arrivée.

Aucun service taxi n’est prévu pour les équipes égarées … sauf blessure grave, vous devez rejoindre le lieu d’arrivée par vos propres moyens.

Un N° de téléphone sera renseigné sur la carte ou sur les définition de postes, vous pourrez ainsi nous informer des accidents, des arrivées tardives ou de votre abandon.

Le dimanche, le secrétariat est fermé à 17h. A partir de cette heure, les organisateurs n’assument plus aucune responsabilité relative à l’organisation.

Article 14 :

En cas de disqualification à la première étape, l’équipe peut participer à la deuxième étape hors classement. Il en est de même pour un concurrent en cas d’abandon de son équipier à la première étape. Tout concurrent qui ne repart pas le second jour, doit impérativement en prévenir l’organisateur avant le départ.

Article 15 :

Il est possible de changer de catégorie jusqu’à 8 jours avant la date de la 1ère étape.

Article 16 :

Pour des raisons évidentes de respect de la propreté des lieux, il est expressément exigé des concurrents d’enlever leurs chaussures de course ou leurs chaussures de marche dès l’entrée dans le centre d’hébergement et/ou les chalets et de chausser leurs chaussures de rechange. En cas d’abus, des pénalisations en temps seront attribuées par le jury.

Article 17 :

Pour toute autre disposition non prévue par le présent règlement, le règlement sportif de l’ABSO fera foi. La régularité de la compétition est placée sous la responsabilité d’un jury dont la composition sera affichée au secrétariat avant le départ du samedi.